Le restaurant

Quand on est né avec le nez dans les casseroles, il est bien difficile de passer à côté des bons arômes du terroir, et plus encore de s’en désintéresser gastronomiquement. François Nicolas est le quatrième de la génération des restaurateurs issus de la famille Michelet, dont la réputation est passée outre frontière.
 
Dès l’enfance, de par sa maman qui occupait ses heures de loisirs à aider ses parents au restaurant, ou de sa grand-mère qu’il vénérait et qui tenait les fourneaux du restaurant, il a pu affiner ses sens et aiguiser son goût pour les produits authentiques.
 
Tout naturellement, François Nicolas entre plus tard en religion gastronomique et fréquente les fourneaux de chefs prestigieux, tels Claude Dupont, le chef de l’écailler du Palais royal, le traiteur Pierre Paulus ou encore Lenôtre à Paris, pour ne citer que les plus connus.
 
Une fois le métier bien acquis, il souhaite revenir aux sources et s’établir sans sa ville natale. Les circonstances lui permettent alors d’acquérir l’ancienne brasserie et malterie Degauquier, face à la place du marché de Chimay. Dirigé par trois générations de brasseurs, ce bâtiment est riche en histoire et possède une âme véritable : idéal pour François Nicolas qui y fonde le restaurant « La Malterie ».
 
Côté table, la Malterie présente une carte de grands classiques. Cela va des ris de veau à la trappiste en passant par le râble de lièvre en saison, au canard à l’ancienne et bien-sûr des rognons de veau. Souhaitant une cuisine évolutive, François Nicolas présente tous les jours une carte de marché qui déborde du terroir chimacien. Des produits totalement maîtrisés et issus d’un grand savoir-faire, auxquels s’ajoutent une sélection pertinente de vins et une assiette de fromages de la région. Surprenant et toujours un vrai régal…